dimanche 1 février 2015

Circuit Ravel et patrimoine militaire de Boncelles

Ce circuit est en fait une version simplifié du chemin de souvenirs du Centre d’Interprétation Touristique de Boncelles. Elle part d’ailleurs aussi de là, rue Commandant Charlier, face au n° 92 et le parc des chars. ± 6 km. Face au n° 78 la Poterne d’entrée du Fort de Boncelles, en contrebas. Au carrefour le Monument aux morts.
Ce monument est érigé à l'emplacement de la maison du Docteur Nicolas Fossoul, détruite début août 1914 parce qu’elle se trouvait dans le champ de tir du fort. A Boncelles une centaine de maisons auraient été rasés pour dégager les alentours. Ca mériterait une investigation plus poussée…
Entre le 5 et le 7 août 1914, 243 soldats perdirent la vie aux cours des combats du Sart Tilman, au Bois Saint Jean et aux abords du fort de Boncelles, y compris le commandant Charlier.
René Swinnen, ancien du fort et architecte du monument, inscrivit en lettres de bronze le serment de Charlier «Me rendre, jamais !». A-t-on enlevé le bronze par précaution, où ce bronze a-t-il été volé ? Toujours est-il qu’il n’est plus là… En fait, c’est un serment prononcé un soir d’automne 1936 au fort, alors, qu’autour d’un verre, Charlier commentait avec un groupe de sous-officiers la défense de l’Alcazar de Tolède. Apparemment, le commandant avait des sympathies franquistes : l’Alcazar occupée par des franquistes fut assiégée pendant 71 jours par les Républicains.
Continuer sur la rue du Commandant Charlier, et, après ± 400 mètres, tournez à gauche pour emprunter la rue d’Ougrée. Après ± 500 m, suivez à droite le Ravel (face au n° 85) dans la direction «Boncelles».   Nous sommes ici sur une Voie Verte L725 du Vicinal Seraing-Boncelles. Dommage qu’il n’y a pas (encore) une liaison avec le Ravel Meuse et le Ravel Ourthe.

Après ± 250 mètres, on traverse un petit carrefour. Un peu plus loin nous traversons un le petit pont, avec  à droite l’abri BE 1 en lisière du bosquet de peupliers.  Sur notre gauche à ± 100 mètres dans la prairie l’abri BE 2.
Le Ravel débouche sur la N 663 (rue Nicolas Fossoul). Le chemin du souvenir propose ici une variante avec le Cimetière Militaire de Boncelles qui se trouve 200 mètres plus loin et trois autres de ces (mini) fortins.
Nous traversons la N 663 et continuons sur le Ravel en direction de « Boncelles centre ». Le Ravel traverse la rue de l’Eglise. Au bout, tournez à gauche dans la rue de Fraigneux.  Dans le cimetière à gauche la Tombe de trois civils fusillés le 6 août 1914. Face au cimetière prenez la rue de Lorraine direction « Chatqueue ». Au bout de la rue de Lorraine, tournez à gauche dans la rue des Messes. Traversez le carrefour pour continuer tout droit dans la rue du Moulin, direction Chatqueue. Bifurquez vers la droite pour reprendre le Ravel du Bois de la Marchandise.
Les bois de la Vecquée, de la Marchandise et de l’Abbaye constituent les trois massifs sérésiens qui justifient la dénomination « Seraing Ville Verte ». Cliquez ici pour les circuits pédestres et cyclistes.
La Vecquée s’étend sur 673 hectares. Elle fut attribuée dans le courant du XIIe siècle aux habitants de Seraing et au Prince-Evêque. Le "Bois de l’Evêché" (Vesqueit) se transforma par la suite en Vecquée. Entre 1395 et 1404 la révolte des Hédroits conteste la mainmise de l’évêque sur ces bois. Voir mon blog.
 Les 86 hectares de la Marchandise sont ce qui reste d’une vaste zone forestière qui portait voici 800 ans le nom de « Bois du Ban ». Ce bois ecclésiastique fut nationalisé à la Révolution française, pour prendre ensuite le nom de « Bois de la Marchandise d’Ara ». Cédé à la famille d’un ancien bourgmestre de Seraing, il fut revendu à l’état en 1901. Le bois de l’Abbaye fut possession des abbés cisterciens du Val Saint- Lambert, du XIIIe à la fin du XVIIIe siècle. Saisi à l’époque française, il devint bien national puis « Bois impérial du val Saint-Lambert ». Il en subsiste aujourd’hui 75 hectares.

Bunker FB3
Après ± 500 mètres, vous distinguez à nouveau la Tour d’air à droite entre les arbres. Les plus sportifs pourront pousser une petite pointe à travers bois et champs. Prenez à gauche un sentier avec à 200 mètres l’abri FB 3. Nous revenons sur nos pas pour retrouver le Ravel. Vous arrivez à un croisement de deux parcours Ravel. Droit devant est la Chatqueue. Tournez à droite. Au bout du Ravel, vous retrouvez la rue du Commandant Charlier pour terminer le parcours au Musée.
Voir aussi http://hachhachhh.blogspot.be/2015/01/balade-sante-mplp-herstal-la-tour-du.html
mes autres blogs sur 14-18
balade vers le cimetière  de Rhées et Pontisse

Aucun commentaire: